Jubilé de la Terre: message du pape François


Introduction du Pape François au Jubilé de la Création:

« Vous ferez de la cinquantième année une année sainte, et vous proclamerez la libération pour tous les habitants du pays. Ce sera pour vous le jubilé » Lv (25, 10)

Chers frères et sœurs,

Chaque année, surtout depuis la publication de la Lettre encyclique Laudato si’ (LS, 24 mai 2015), le premier jour du mois de septembre est, pour la famille chrétienne, une Journée Mondiale de Prière pour la Sauvegarde de la Création, avec laquelle commence le Temps de la Création, qui se conclut le 4 octobre dans le souvenir de saint François d’Assise. Durant cette période, les chrétiens, dans le monde entier, renouvellent la foi en Dieu créateur et s’unissent de façon spéciale dans la prière et dans l’action pour la sauvegarde de la maison commune.

Je suis heureux que le thème choisi par la famille œcuménique pour la célébration du Temps de la Création 2020 soit « Jubilé pour la Terre », justement en cette année marquant le cinquantième anniversaire du Jour de la Terre.

Dans les Saintes Écritures, le Jubilé est un temps sacré pour se souvenir, revenir, se reposer, réparer et se réjouir.

Résumé du message du pape François:

« La pandémie nous a conduits à un carrefour », affirme le pape François dans son message pour la 6e Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création, ce 1er septembre 2020 : « Nous devons profiter de ce moment décisif pour mettre fin à des activités et à des finalités superflues et destructrices. » Au lieu de « l’avidité effrénée de la consommation », le pape exhorte à s’ « émerveiller et à contempler ».

Méditant sur le thème œcuménique du « Temps de la Création 2020 » (« Jubilé pour la Terre »), célébré du 1er septembre au 4 octobre, le pape met en relief cinq dimensions d’un Jubilé : « se souvenir, revenir, se reposer, réparer et se réjouir ».

Déplorant « la désintégration de la biodiversité, l’augmentation vertigineuse des désastres climatiques, l’impact inégal de la pandémie actuelle sur les plus pauvres et les plus fragiles », le pape invite à trouver « des styles de vie plus simples et durables », qui « restituent à la terre le repos qui lui revient, des moyens de subsistance suffisants pour tous, sans détruire les écosystèmes qui nous entretiennent ».

Et le pape d’insister :

« Nous devons examiner nos habitudes dans l’usage de l’énergie, dans la consommation, dans les transports et dans l’alimentation. Nous devons supprimer de nos économies les aspects non essentiels et nocifs, et donner vie à des modalités fructueuses de commerce, de production et de transport de biens. »

Le tout, « non pas dans une compétition déréglée, mais dans une communion joyeuse, où l’on se soutient et se protège mutuellement », écrit encore le pape dans ce message.

Pour plus d’information: https://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Documentation-catholique/Le-Jubile-Terre-temps-dune-justice-reparatrice-affirme-pape-Francois-2020-09-01-1201111746

Partagez cet article