Hommage à l’abbé Léopold


Crédit photo: Denis Guénette.

En ce 24 février 2019, nous sommes réunis pour souligner le 25e anniversaire d’ordination sacerdotale de notre pasteur, l’abbé Léopold Manirabarusha. Mandaté depuis le 1er janvier 2019 pour exercer la charge pastorale de curé de la paroisse de La-Transfiguration-du-Seigneur par l’Archevêque, Mgr Gérald-Cyprien Lacroix, l’abbé Léopold est bien connu au sein de nos trois communautés puisqu’il y œuvre depuis déjà un bon nombre d’années. Permettez-moi de vous raconter une infime partie de son histoire personnelle.

C’est le 27 novembre 1962 qu’Aristi Dorimana a donné naissance à un petit bébé qu’elle a prénommé Léopold. Fils de Joseph Macumi, il est né dans la ville de Muyinga au Burundi mais il a grandi dans la capitale Bujumbura.

Il a poursuivi sa formation sacerdotale au Grand Séminaire de Bujumbura et en 1986 il a poursuivi à Rome. Il y a été ordonné prêtre le 26 février 1994. Il est alors retourné au Burundi comme Recteur du Séminaire Saint-Pie X.

Le pays est alors en guerre civile qui s’intensifie et sa vie est en danger. Appuyé par son évêque, il doit quitter son pays. Il retourne en Europe d’où il entreprend des démarches pour venir au Canada.

Il est arrivé à Québec en août 1995 pour un séjour de trois mois … et les mois durent encore et encore ! Il a été vicaire pendant 12 ans aux Saules et à Duberger soient dans les anciennes paroisses de Sainte-Monique et de Saint-François-Xavier. Avant d’être nommé curé des anciennes paroisses de Saint-Augustin et de Sainte-Catherine en 2013, il a été vicaire de 2007 à 2013 à l’ancienne paroisse Saint-Félix de Cap-Rouge où il a été nommé curé en août 2016.

Après avoir fait quelques recherches sur la signification du prénom de Léopold, j’ai trouvé : que les termes germaniques leud et bald composant la forme ancienne Leudbold du prénom Léopold signifient respectivement « peuple » et « audacieux ». Pour ceux et celles qui le connaissent bien, ne trouvez-vous pas que cela lui ressemble ? Léopold n’hésite jamais à répéter à qui veut l’entendre qu’il veut demeurer près du peuple. Si vous le rencontrez et que vous l’appelez Monsieur le Curé, il vous répondra : eh bien ! mon ami, sache que mon prénom est Léopold.

En poussant un peu plus loin mes recherches, j’ai découvert que les hommes portant ce prénom sont généralement de nature active et volontaire, On mentionne qu’une personne prénommée Léopold a constamment besoin d’action, qu’elle est de nature entreprenante, qu’elle aime se sentir utile et qu’elle sera toujours prête à vous tendre la main. Ne trouvez-vous pas que cela lui ressemble? D’ailleurs, avez-vous déjà eu l’occasion de voir son agenda personnel ? C’est à faire tourner la tête. Pas un espace libre. Il lui faut faire des pirouettes pour vous trouver une place et il vous en trouve une!

Mes recherches toujours sur la signification du prénom Léopold m’ont révélé que : Dès son plus jeune âge, Léopold se montre ambitieux et motivé et ne perd jamais de vue ses objectifs. Sociable, il est fasciné par la personnalité des autres, les idées et la culture d’autrui, et il se révèle particulièrement tolérant et ouvert d’esprit. Plein d’assurance, cet être équilibré et serein sait rester maître de lui-même en toutes circonstances. Quand j’ai pris connaissance de toute cette information sur la signification de son prénom, j’ai été estomaquée et j’ai failli tomber à la renverse ! Pour avoir œuvré à ses côtés depuis déjà quelques années, je dois avouer que c’est bien lui. C’est à croire qu’internet l’a observé pendant toutes ces années ! Je me suis même demandé si je n’allais pas voir apparaître le nom Manirabarusha accompagné de sa photo !

https://www.journaldesfemmes.fr/prenoms/leopold/prenom-9842

Léopold est un prêtre en service qui est proche des gens. Il s’est donné pour mission première de rassembler le peuple de Dieu, avec le souffle de l’Esprit, pour connaître et propager la Bonne Nouvelle du Christ. Nous pouvons affirmer qu’il a relevé avec brio ce défi de rassembler nos trois communautés qui forment maintenant la paroisse de La-Transfiguration-du-Seigneur depuis le 1er janvier 2019.

En plus de son ministère paroissial, l’abbé Léopold est aumônier militaire et plus communément il est appelé padre au sein des Forces armées canadiennes pour lesquelles il œuvre depuis 2010. Il accompagne les militaires qui sont en détresse psychologique et qui ont des idées suicidaires.

Saviez-vous qu’il n’y a pas de nom de famille au Burundi ? Alors, pourquoi porte-t-il ce nom de Manirabarusha ? Ce nom veut dire : « Dieu seul est suprême. Je ne crains rien car Dieu me protège. » Je crois que sa mère a été la première personne à savoir que son fils consacrerait sa vie à la prêtrise ou bien secrètement elle Le lui a confié.

Ayant l’opportunité de le côtoyer régulièrement, je puis affirmer que s’il a des craintes à l’occasion rien n’y paraît. On peut facilement sentir qu’il a confiance et c’est dans ces moments que je peux ressentir toute la profondeur de sa foi. À mon avis, il ne fait nul doute que l’abbé Léopold était prédestiné à devenir un ambassadeur de Dieu et un générateur de changements. J’ai été témoin de sa capacité de résilience, d’acceptation des autres… et ce dans des situations extrêmement difficiles à porter.

L’abbé Léopold est bien intégré à la société québécoise et canadienne. Quand il arrive quelque part pour la première fois, c’est en toute humilité qu’il le fait dans le respect de ceux et celles qui étaient là avant lui. Il prend le temps d’observer et d’analyser. Mais peu importe la couleur, la tenue de service qu’il porte à tous les jours, nous parle de son cœur ardent à servir.

Léopold, toi qui es près des personnes; toi, le rassembleur qui a toujours des bons mots pour chacun et chacune; toi, en qui ta foi en Dieu semble inébranlable; sache que nous sommes heureuses et heureux d’être ici aujourd’hui avec toi pour souligner ces 25 années d’engagement à la vie sacerdotale. Sur le plan personnel je suis heureuse d’être à tes côtés pour t’appuyer dans cette mission qui t’a été confiée par l’Archevêque.

C’est un privilège et un honneur de faire route avec toi et je te souhaite un minimum de vingt-cinq autres belles années de sacerdoce. Que Dieu te protège !

Francine Dorval, présidente Assemblée de fabrique

Saint-Augustin-de-Desmaures, ce 24 février 2019


Souvenirs de la célébration du 24 février 2019 à l'église Saint-Augustin.

Photographies de Denis Guénette, avec autorisation.

Partagez cette publication