L’église de St-Félix

Cette chapelle, devenue « église » par la constitution de la communauté en paroisse, a reçu la contribution de plusieurs artisans de Québec au fil de sa construction. L’édification des murs, du plancher et du toit de la chapelle est assurée par le maître maçon Antoine Pampalon. Le bâtiment sera ensuite terminé selon les plans de Joseph Ferdinand Peachy. Il en signe le parachèvement et le clocher en 1864. Les travaux seront réalisés par les frères Breton, entrepreneurs. La formule architecturale choisie pour réaliser le lieu de culte en est une des plus typiques des églises rurales québécoises; il s’agit d’un bâtiment de style néoclassique construit selon un plan récollet.

L’intérieur

Le décor intérieur d’autrefois était bien différent de celui d’aujourd’hui. Quelques photographies anciennes, dont une réalisée vers 1889, nous montrent un gigantesque trompe-l’œil peint sur l’ensemble des parois intérieures de l’église. Le peintre Adolphe Rho y avait représenté des motifs floraux et des images de dévotion à la sainte Famille (autel de la Vierge) et à Notre-Dame-du-Rosaire (autel de Saint-Joseph). Ces images de dévotion figuraient en tant que retables des autels latéraux. Des repeints en blanc, dont le premier en 1908, recouvrent maintenant ce décor d’origine. En 2012, des travaux de restauration des toiles permettent d’attribuer à Adophe Rho la paternité des trois oeuvres les plus importantes du choeur de l’église, soit Jésus au Jardin des Oliviers, le Sacré-Coeur et Marie Madeleine. Ozias Leduc, qui a étudié sous la supervision de Rho, serait l’auteur de la peinture de Dieu le Père. Les deux peintures des anges ainsi que celle de Saint-Joseph dans son atelier avec Jésus portent la marque du style et de la technique de Leduc. Quant aux autres peintures, elles seraientdues aux fils de Rho ou d’autres artistes inconnus.


La paroisse

En 1856, un groupe de propriétaires carougeois fait une demande à l’évêque pour obtenir une église paroissiale, mais en vain. Cela faisait en sorte de diviser les paroisses de L’Ancienne-Lorette, de Notre-Dame-de Foy (Sainte-Foy) et de Saint-Augustin. Par la suite, l’archevêque prend acte du sérieux de la demande des Carougeois et, en 1859, le contrat de construction d’une première chapelle est signé. Trois ans plus tard, le père Charles-Félix Cazeau, vicaire général du diocèse de Québec, vient lui-même lire le décret d’érection canonique.


Les autels

Tous les autels de l’église ont été réalisés en 1884-1885 par David Ouellet, un architecte et sculpteur très en demande à son époque. Leur style néoclassique s’accorde à celui de l’église. Les sculptures de saint Pierre et saint Paul situées à l’étage du couronnement du maître-autel, de chaque côté du dôme, ont été produites à l’atelier Rigali et fils de Québec en 1893.


 Le cimetière

Le calvaire dans le cimetière, sculpté en 1943, est l’oeuvre de Lauréat Vallières. En 1972, le corpus, endommagé par les intempéries, est restauré par le professeur Jean Simard et ses étudiants de l’Université Laval. L’architecte Jean Déry refait la croix et, pour protéger la sculpture, dresse les plans d’un édicule qui sera fait par l’entrepreneur Léo Petitclerc. Ce calvaire a été béni le 29 septembre 1974.


Orgue

Le Saint-Félix inauguré en octobre 2001. Fabrication Guilbault-Therrien, de Saint-Hyacinthe.Orgue à traction mécanique de 16 jeux, de tradition classique française datant du XVIIIe siècle. Sa composition sonore comprend un grand clavier de 54 notes avec 10 jeux, un petit clavier de 54 notes avec 14 jeux et un pédalier de 30 notes et 3 jeux. L’instrument est en chêne massif et le clavier est plaqué en os et en ébène. L’harmonisation a été faite sur place selon la méthode « à la française à vent contrôlé ». La fabrique Saint-Félix possède quelques objets religieux d’intérêts patrimoniaux tels que des éléments d’orfèvrerie et des vêtements ou des instruments liturgiques anciens.


Dates importantes

1541 Arrivée de Jacques Cartier à Cap-Rouge

1542 Arrivée de Jean-François de la Rocque, sieur de Roberval

1856 Pétition d’un groupe de propriétaires en faveur d’une paroisse et d’une église, refusée par l’archevêque

1859 Nouvelle pétition de 100 signatures pour l’érection immédiate d’une chapelle

1859 Construction de l’église Saint-Félix-de-Cap-Rouge

1859 Désignation de l’abbé Pierre-Olivier Drolet comme chapelain

1860 Fin de la construction du presbytère

1860 Début de l’aménagement du cimetière

1862 Érection canonique de la paroisse Saint-Félix de Cap-Rouge

1864 Parachèvement intérieur de l’église selon les plans de l’architecte J.F. Peachy

1872 Création de la municipalité de paroisse

1881 Ouverture d’une école mixte dirigée par cinq Soeurs de la Charité de Québec

1884 Commande d’un autel central et des autels latéraux au sculpteur David Ouellet

1884 Décor intérieur par Adolphe Rho

1889 Tableau du Sacré-Coeur peint et installé par Adolphe Rho

1890 Bénédiction de l’Académie Jésus-Marie-Joseph, couvent pour jeunes filles

1892 Obsèques de l’abbé Léon Provancher, naturaliste, résident de Cap-Rouge

1908 Recouvrement du décor mural en blanc

1920 Achat d’une statue dorée du Sacré-Coeur

1943 Installation du calvaire de Lauréat Vallières au cimetière

1943 Acquisition du Manoir de Cap-Rouge par les Soeurs du Bon-Pasteur

1957 Construction de l’école Saint-Alphonse qui accueille les garçons

1958 Construction de l’école Marguerite-d’Youville où les Soeurs de la Charité y accueillent les jeunes filles

1959 Installation d’un carillon de trois cloches Paccard qui portent les noms de Jésus, Marie, Joseph et Félix

1965 Établissement de deux campus intercommunautaires : Notre-Dame-de-Foy et Saint-Augustin

1965 Démolition du vieux couvent de la Sainte-Famille

1978 Consolidation du long pan de mur ouest de l’église qui menaçait de s’écrouler

1983 Changement de la municipalité, passant de paroisse en ville de Cap-Rouge

1989 Construction de la maison paroissiale

2001 Inauguration d’un orgue de tradition classique française

2004 Mise en lumière de l’église

2007 Bénédiction d’un columbarium

2008 Inventaire archéologique sur les terrains de la fabrique

2009 Fêtes du 150e anniversaire de la fondation de la paroisse

2012 Restauration des toiles de l’église